Précarité : dans l'Yonne, une tournée itinérante avec les Restos du Cœur

Publié Mis à jour
Précarité : dans l'Yvonne, une tournée itinérante avec les Restos du Cœur
Article rédigé par
P.-L.Monnier, E.Sizarols, Ph.Goldmann - France 2
France Télévisions

La crise sanitaire a aggravé la situation de ceux qui connaissaient déjà la précarité. Alors que les Restos du Cœur ont lancé mardi 23 novembre leur 37e campagne, les équipes de France Télévisions les ont suivis dans la région d'Auxerre. 

Derrière la quiétude de l'automne, certains s'inquiètent pour l'hiver. Dans l'Yonne, la précarité grandit progressivement. Les camions itinérants des Restos du Cœur s'arrêtent d'abord dans le petit village de Seignelay. À la rue après une séparation, une femme reconnait qu'elle a besoin "d'un peu de tout". Sans travail, elle dort chez des amis, avec ses quatre enfants. Elle ne mange que le soir. La nourriture est gratuite, et la distribution hebdomadaire.

Hausse des bénéficiaires  

Sur la tournée, les bénéficiaires sont de plus en plus nombreux : 300 personnes en 2020, et 400 au moins en 2021. Les familles sont majoritairement rurales et isolées. "Si nous n'y allons pas, ils n'ont rien", confie une bénévole. Dans une autre commune, de nombreux nouveaux bénéficiaires ont été fragilisés par la crise sanitaire. Pour faire tourner les camions, une dizaine de bénévoles se relaient. "Ça s'aggrave quand même, on le sent", indique Marie Henry, volontaire pour les Restos du Cœur depuis 15 ans. Elle constate une hausse des jeunes en situation de précarité. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.