Pompes funèbres : difficile de comparer toutes les offres quand on est endeuillé

Chaque année en France, 550 000 funérailles sont célébrées. Dans la majorité des cas, c'est l'inhumation qui est choisie. Mais gare aux prix. France 3 mène l'enquête.

FRANCE 3

À l'occasion de ce weekend de la Toussaint, France 3 s'intéresse au secteur des pompes funèbres. Quand un décès survient, on n'a pas le temps ni l'envie de comparer les prix, pourtant des différences très importantes existent. Sans prendre en compte le prix du caveau et de la concession en cimetière, différent d'une ville à l'autre, première révélation : certaines options comme la toilette du défunt peuvent être présentées comme obligatoires alors qu'elles ne le sont pas. 

Les réclamations sont rares dans le secteur

Pour une inhumation, à prestation égale, les devis reçus par l'équipe de France 3 vont de 3 300 à plus de 3 800 euros. L'écart de prix est encore plus important pour une crémation, presque 800 euros de différence entre les trois devis que France 3 s'est fournie. Reste qu'il est difficile pour le consommateur endeuillé de comparer toutes les offres, la mort reste tabou et les professionnels savent que les réclamations sont rares dans le secteur.

Le JT
Les autres sujets du JT