"Tous les enfants nés de PMA nous disent à quel point ils sont épanouis", affirme le rapporteur du projet de loi bioéthique

Jean-Louis Touraine, député LREM du Rhône, a balayé les "réserves" émises par l'Académie nationale de médecine au sujet de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes.

Jean-Louis Touraine, le rapporteur du projet de loi bioéthique lors de l\'audition de plusieurs ministres par la commission speciale chargée d\'examiner ce projet de loi, le 9 septembre 2019.
Jean-Louis Touraine, le rapporteur du projet de loi bioéthique lors de l'audition de plusieurs ministres par la commission speciale chargée d'examiner ce projet de loi, le 9 septembre 2019. (ALEXIS SCIARD / MAXPPP)

"Les craintes qu'ils ont, nous pouvons les calmer". Jean-Louis Touraine, député LREM du Rhône et rapporteur du projet de loi bioéthique, répond aux "réserves" émises par l'Académie nationale de médecine (ANM), dimanche 22 septembre sur franceinfo. Dans un rapport, l'ANM s'inquiète notamment des "risques pour le développement psychologique et et l'épanouissement" des enfants nés d'une PMA sans père. L'extension de la PMA figure dans le projet de loi bioéthique qui sera discuté mardi à l'Assemblée.

"Tous les enfants qui sont nés dans ces conditions nous disent à quel point ils sont épanouis, à quel point ils sont heureux, assure Jean-Louis Touraine. Ils ne souffrent d'aucun manque." Le rapporteur du projet de loi propose de transmettre à l'Académie de médecine la totalité des auditions faites à ce sujet ainsi que les études internationales "qui ont toutes montré, toutes, absolument toutes, que les enfants nés de PMA, qu'ils soient dans un couple hétérosexuel, homosexuel ou chez une femme seule, tous ces enfants s'épanouissent d'une façon parfaitement égale."

"Une femme seule élève très bien ses enfants"

Jean-Louis Touraine, par ailleurs professeur de médecine, cite notamment une étude réalisée aux États-Unis pendant une durée de 25 ans, de l'insémination des mères au 25e anniversaire des enfants, et qui conclut qu'ils vont bien : "Globalement ces enfants nés de PMA vont bien pour une bonne raison, c'est qu'ils sont très attendus, très désirés, très souhaités, et beaucoup aimés. Et ils reçoivent beaucoup d'attention de la part de leurs parents."

Le rapporteur assure qu'il prendra en compte les réserves de l'Académie, mais aussi "l'avis favorable du Conseil de l'ordre des médecins, l'avis favorable du Comité d'éthique, l'avis favorable du Conseil d'Etat, l'avis favorable de la Commission d'auditions parlementaire, tous ces avis qui sont très favorables et bien sûr chacun d'eux mérite d'être entendu."

Il ne faut pas confondre le genre masculin ou féminin avec la fonction paternelle ou maternelle. Aujourd'hui, beaucoup plus que dans le passé, les pères savent exprimer leur amour vis-à-vis de leur enfant. Et, beaucoup plus que dans le passé, les mères savent exercer toutes les fonctions parentales, y compris l'autorité, qui dans le passé était dévolue au seul père. Mais c'est fini, tout ça.Jean-Louis Touraine, rapporteur du projet de loi bioéthiquesur franceinfo

"Aujourd'hui, une femme seule élève très bien ses enfants, assure Jean-Louis Touraine. D'ailleurs, quand on dit une femme seule on se trompe, il y a toujours une famille autour de cette femme seule. Et quand c'est une PMA, cette naissance a été beaucoup, beaucoup préparée. Ça n'a rien à voir avec les familles monoparentales subies."