Cet article date de plus de trois ans.

Plagiat chez les humoristes : "Je suis le seul responsable de ce que j'ai fait", affirme Tomer Sisley

L'acteur a dénoncé sur Instagram de "fausses anecdotes" émises à son encontre par l'auteur de l'enquête "d'Envoyé spécial" sur le plagiat chez les humoristes français.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'acteur Tomer Sisley au 69e festival de Cannes, le 12 mai 2016. (MAXPPP)

"Deux, trois conneries." L'acteur Tomer Sisley, interprète de Largo Winch, a mal digéré les propos du journaliste auteur de l'enquête "Mauvaise blague chez les comiques" d'"Envoyé spécial", diffusée sur France 2, jeudi 22 mars. Dans cette enquête, l'auteur revient sur les soupçons de plagiat autour de plusieurs comiques français, Jamel Debbouze, Gad Elmaleh, Michel Leeb, Tomer Sisley... mis au jour par un mystérieux corbeau en octobre 2017.

Quelques heures avant la diffusion de l'émission, Yvan Martinet, l'auteur de l'enquête, a expliqué son travail dans l'émission "Village Médias" sur Europe 1 et parle de "franche impression d'omerta" à l'égard de Tomer Sisley. Une intervention qui n'a pas plu à l'acteur, qui s'est justifié sur son compte Instagram.

L'acteur défend son coauteur

"Ce qu'on me reproche d'avoir fait il y a douze ans, dans un spectacle de stand up, à une époque où Facebook et le stand up n'existaient pas en France, je l'ai fait tout seul. Tout seul", affirme Tomer Sisley, précisant qu'il avait coécrit son spectacle avec Philippe Mechelen et Kader Aoun. "Les vannes dans mon spectacle, qui n'ont pas été écrites par Kader, par Philippe ou par moi, c'est moi qui les ai reprises et personne d'autre", assume Tomer Sisley, défendant son coauteur, dont il affirme qu'il n'a commis aucun plagiat.

Un journaliste de France 2, Yvan Martinet, m’a contacté il y a deux mois pour un reportage sur le plagiat dans l’humour... j’ai pris le temps de répondre à toutes ses questions au téléphone et je lui ai même envoyé une lettre doublée d’un mail pour lui rappeler tout ce qu’on s’était dit... ...pourtant il racconte le contraire dans l’émission!?!? en allant même jusqu’à inventer de fausses anecdotes?!?!?! Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage. Apparemment Yvan a plus envie de cracher sur mon co-auteur que de faire son vrai travail. @france2 @envoyespecial.france2 Merci Mo Maurane alias Copycomic! Que d’aigreur et de malveillance!!!

Une publication partagée par Tomer Sisley (@tomersisley) le

Contacté par Le HuffPost, Tomer Sisley a précisé avoir échangé avec Yvan Martinet durant son enquête : "Je n'ai pas été langue de bois et j'ai raconté la vérité (...). On s'est parlé un peu plus d'une demi-heure, il avait un ton très agressif, comme les journalistes qui ont déjà en tête ce qu'ils veulent raconter." Tomer Sisley lui a confirmé que Kader Aoun était innocent et que ce n'était pas lui qui avait ordonné de faire "telle ou telle vanne".

Je suis seul responsable d'avoir fait ce que j'ai fait.

Tomer Sisley

Instagram

De son côté, le journaliste contacté par LeHuffPost ne réfute pas : "Effectivement il m'a dit et répété qu'il endossait toute la responsabilité. Mais je crains que Tomer Sisley ait réagi sur un sujet qu'il n'a pas vu. Dans mon reportage, quoi que veuille endosser Tomer Sisley, Kader Aoun est évoqué", répond-il, regrettant que ce dernier ait refusé de s'expliquer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.