Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo "Fessenheim fermera, c'est un engagement du président", assure Emmanuelle Cosse

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE INFO
Article rédigé par
France Télévisions

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts affirme que François Hollande lui a donné "l'engagement" qu'il fermerait la plus vieille centrale nucléaire de France "avant 2017".

"Fessenheim fermera", a martelé la chef de file des écologistes, Emmanuelle Cosse, au micro de France Info, vendredi 17 octobre. La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a affirmé que François Hollande lui avait donné l'engagement qu'il fermerait la plus vieille centrale nucléaire de France "avant 2017".

Une pierre dans le jardin de la ministre de l'Energie et du porte-parole du gouvernement qui laissent entendre que Fessenheim (Haut-Rhin) pourrait rester en activité, contrairement à la promesse du candidat François Hollande en 2012.

"C'est un engagement du président de la République"

"Nous en avons parlé avec le président de la République, a assuré Emmanuelle Cosse, qui a été reçue en début de semaine à l'Elysée. Je sais bien que je suis peut-être la seule en France à le croire, je vous dis que Fessenheim fermera, c'est un engagement du président de la République."

"J'entends bien les pressions d'EDF, des syndicats, j'entends bien les sorties de Ségolène Royal et de Stéphane Le Foll, sauf que je vous dis que Fessenheim fermera", a-t-elle. 

"Ce n'est pas juste une lubie des écolos"

Le porte-parole du gouvernement a observé que la centrale ne figurait "pas dans la loi" sur la transition énergétique. La ministre de l'Ecologie a déclaré, de son côté, qu'elle "regarderait les propositions d'EDF", sans exclure d'autres pistes que la fermeture de Fessenheim, au grand dam des écologistes.

"Si Fessenheim ne ferme pas, ça veut dire que la France n'est pas capable de répondre aux questions de sûreté nucléaire. Cette centrale est sur la nappe phréatique la plus importante d'Europe, a fait valoir la leader d'EELV. Aujourd'hui, ce n'est pas juste une lubie des écolos et de Francois Hollande, c'est une nécessité pour le pays d'avoir une politique énergétique et de sûreté nucléaire qui soit à la hauteur des enjeux."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.