Nucléaire : le nuage radioactif provenait bien de la Russie

La Russie reconnaît sa responsabilité dans le nuage radioactif détecté au-dessus de la France fin septembre-début octobre. Le niveau de concentration serait sans conséquence pour la santé.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est dans les montagnes du sud de l'Oural que se situe l'origine de la pollution. L'agence russe de météorologie, Rosguidromet, l'a reconnu lundi 20 novembre. Il y a deux mois, une concentration très importante de ruthénium-106, un produit issu de l'industrie nucléaire, est enregistrée près de Tcheliabinsk. Dans cette région se trouve un site de retraitement de déchets radioactifs.

Le nucléaire russe inquiète

Fuite, accident ? En Russie, les écologistes demandent l'ouverture d'une enquête. Ce qui est certain, c'est que la pollution s'est propagée vers le sud de l'Europe. En France, fin septembre, des capteurs de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire ont repéré du ruthénium-106 dans l'atmosphère à des taux qui n'auraient aucune conséquence pour la santé. Depuis la catastrophe de Tchernobyl en 1986, la sécurité des installations nucléaires russes inquiète régulièrement l'Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nucléaire : du ruthénium-106 détecté dans l\'atmosphère
Nucléaire : du ruthénium-106 détecté dans l'atmosphère (France 2)