VIDEO. Des antinucléaires menacent de déboulonner des pylônes électriques

Selon les courriers les accompagnant, des boulons provenant de pylônes ont été envoyés à plusieurs préfectures et rédactions du Vaucluse, du Gard, de la Drôme et des Bouches-du-Rhône. 

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Tout a commencé par un boulon joint, dans un colis, à une lettre, avec cette phrase : "Parce que le nucléaire n'est pas plus sûr qu'il n'est transparent, nous déboulonnons et nous déboulonnerons les pylônes THT [très haute tension]." Des inconnus ont envoyé ces menaces à plusieurs préfectures du sud de la France, a-t-on appris mercredi 7 août. 

"Pour l'instant, on ne sait pas vraiment si ces pièces ont été déboulonnées ou s'il s'agit de boulons neufs", a précisé le Réseau de transport d'électricité (RTE). Si les pylônes ont été déboulonnés, cela peut les fragiliser, et entraîner une chute de câbles. 

France Bleu Vaucluse, qui publie une photo d'un boulon envoyé, ajoute que, selon le courrier, les déboulonneurs ont agi "par solidarité avec les victimes civiles et militaires de la dictature du nucléaire". Par ailleurs, les colis ont été réceptionnés mardi 6 août, jour anniversaire du bombardement atomique de la ville japonaise d'Hiroshima, en 1945.

Des boulons ont été envoyés à plusieurs préfectures et rédactions de journaux du Vaucluse, du Gard, de la Drôme et des Bouches-du-Rhône.
Des boulons ont été envoyés à plusieurs préfectures et rédactions de journaux du Vaucluse, du Gard, de la Drôme et des Bouches-du-Rhône. ( MAXPPP)