VIDEO. Il y a 68 ans, Hiroshima se transformait en un chaos nucléaire

Des dizaines de milliers de personnes se sont recueillies, mardi, pour le 68e anniversaire du largage de la bombe nucléaire américaine sur la ville.

Voir la vidéo
REUTERS
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées, mardi 6 août, à Hiroshima, pour marquer le 68e anniversaire du lancement de la première bombe atomique de l'histoire, qui a ravagé cette ville de l'ouest du Japon. Quelques survivants, des parents de victimes, des officiels gouvernementaux ainsi que des délégations étrangères se sont figés à 8h15, à l'heure précise où, le 6 août 1945, le bombardier américain Enola Gay a largué la bombe qui a transformé la ville en un enfer nucléaire.

140 000 personnes trouvèrent la mort soit immédiatement, soit du fait de l'exposition aux radiations, entre le moment du largage de la bombe et le mois de décembre suivant. Le bombardement d'Hiroshima a été suivi par celui de Nagasaki (sud-ouest), le 9 août, qui a fait plus de 70 000 morts. Ces attaques ont précipité la capitulation du Japon et la fin de la deuxième guerre mondiale, le 15 août 1945.

Le Japon renforce son arsenal militaire

"Nous offrons du fond du cœur notre consolation et notre réconfort aux âmes des victimes en affirmant que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour éliminer ce mal absolu que constituent les armes nucléaires et bâtir un monde en paix", a déclaré, mardi, le maire d'Hiroshima.

Coïncidence en ce jour anniversaire, une autre cérémonie s'est déroulée à Yokohama (sud de Tokyo), pour la mise en service d'un porte-hélicoptères, le plus grand bâtiment de guerre lancé par le Japon depuis la fin de la deuxième guerre mondiale. Le lancement de ce navire de 248 mètres, qui peut embarquer neuf hélicoptères, intervient dans un contexte tendu depuis des mois avec la Chine, et dans une moindre mesure avec la Corée du Sud, en raison de différends territoriaux.

(TORU YAMANAKA / AFP)