Loir-et-Cher : une nouvelle centrale nucléaire ?

EDF chercherait à acquérir des terrains pouvant accueillir un réacteur nucléaire de dernière génération, comme c'est le cas dans le Loir-et-Cher.

Voir la vidéo
France 2

EDF va-t-il construire un nouvel EPR, un réacteur pressurisé européen de dernière génération, à côté de la centrale de Saint-Laurent-Nouan (Loir-et-Cher) ? EDF propose d'y acheter 116 hectares de terres agricoles. Une éventualité rejetée par des agriculteurs comme Florian Perrin qui vient de reprendre l'exploitation familiale. "On parle de me retirer 56 hectares, j'ai au total 135 hectares de céréales", explique-t-il. Pour l'heure aucun projet n'est clairement défini, mais selon le directeur de la centrale, le scénario est tout à fait plausible. "Si on devait continuer à produire de l'électricité sur ce site à partir de l'énergie nucléaire,  ce serait effectivement un EPR", a ainsi déclaré Jean-Claude Cervantes. 

Des EPR critiqués

EDF a affirmé cet été vouloir construire plusieurs EPR entre 2025 et 2030 pour remplacer les vieilles centrales nucléaires. Mais l'unique EPR en France, situé à Flamanville (Manche) a déjà sept ans de retard et a coûté trois fois plus cher que prévu. "L'EPR pose énormément de problèmes. On n’a aujourd'hui aucune chance d'être compétitif", estime Yves Marignac, expert nucléaire. Le gouvernement se donne jusqu'à 2021 avant de décider de construire de nouveaux EPR à la condition qu'ils coûtent beaucoup moins cher. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le site de construction de l\'EPR de Flamanville (Manche), le 16 novembre 2016. 
Le site de construction de l'EPR de Flamanville (Manche), le 16 novembre 2016.  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)