Cet article date de plus de neuf ans.

Eva Joly: la France doit abandonner "aujourd'hui" la filière nucléaire

La candidate d'Europe Ecologie-les Verts à la présidentielle , Eva Joly, a affirmé, mardi, sur France Info avoir "une responsabilité historique": obtenir que la France renonce à la filière nucléaire.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eva Joly, candidate d'EELV (JOHANNA LEGUERRE / AFP)

La candidate d'Europe Ecologie-les Verts à la présidentielle , Eva Joly, a affirmé, mardi, sur France Info avoir "une responsabilité historique": obtenir que la France renonce à la filière nucléaire.

Interrogée sur la réduction de 25% de la part du nucléaire prônée par le candidat PS à la présidentielle François Hollande, Mme Joly a tranché : "Ce n'est pas suffisant. Après Fukushima" - où elle se rend mardi soir -, "nous n'avons pas le droit de continuer à avoir une énergie produite de façon aussi dangereuse."

"Il faut prendre date de la sortie", a-t-elle dit. "On ne peut pas rester au milieu du gué. Soit on investit dans le nucléaire pour la sécurité", soit "on abandonne et on monte les filières d'énergie renouvelables, on ne peut pas faire les deux." Pour réaliser la sortie du nucléaire et obtenir l'efficacité énergétique, "il faut lancer des programmes, et les industries ne se lanceront pas sans un marché assuré", a détaillé la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle

A la question de savoir si c'est un point non négociable pour un accord de gouvernement avec le PS, elle a répondu : "C'est ma responsabilité historique que d'obtenir que la France abandonne aujourd'hui la filière nucléaire, qui est trop dangereuse et qui est l'énergie du passé." "Je fais confiance à la négociation que nous allons avoir", a-t-elle conclu.

Eva Joly sur France Info - 18 octobre 2011

Voir la video

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.