100% d'énergies renouvelables en France d'ici 2050, c'est possible pour un groupe d'experts

Le groupe d'experts Négawatt publie mercredi une projection de la France de 2050 et avance un scénario dans lequel le pays ne fonctionnerait qu'avec des énergies renouvelables.

En plein débat sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, la France peut-elle envisager de se passer de l\'énergie nucléaire ?
En plein débat sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, la France peut-elle envisager de se passer de l'énergie nucléaire ? (SEBASTIEN BOZON / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En plein débat sur la fermeture de la plus vieille centrale nucléaire française, la centrale de Fessenheim, une France fonctionnant uniquement avec des énergies renouvelables est-elle possible ? La réponse est oui, pour une vingtaine d'experts de l'énergie.

>> Électricité : la France est championne du monde du nucléaire

Le groupe Négawatt publie mercredi 25 janvier un scénario selon lequel la France pourrait se passer du nucléaire et du pétrole d'ici 2050, sans pour autant s'éclairer à la bougie. Mais peut-on vraiment y croire ?

Est-ce un scénario crédible ?

Sur le papier, oui. Négawatt est composé de militants des économies d'énergie. Ainsi, la priorité de leur scénario, c'est d'abord de diviser par deux notre consommation d'énergie. C'est d'ailleurs exactement ce qui est prévu par la loi de transition énergétique.

Pour autant, économie d'énergie n'est pas synonyme de privation, pour Négawatt. Le fondateur, Thierry Salomon, propose même de garder un haut niveau de service. "Par exemple, sur la mobilité, on a bien tenu compte du fait qu'on ne pourra pas tout faire avec les transports en commun, et qu'il y aura encore des besoins d'aller voir une vieille tante au fin fond de la France" explique Thierry Salomon. Et il conclut : "Donc la mobilité par véhicule sera un peu semblable à ce qu'on a aujourd'hui, mais hybride [...] avec de l'électricité et du gaz renouvelable."

[Cette projection propose] une France dont le mode de vie ne sera pas un retour au Moyen-Âge.Thierry Salomon, fondateur de Négawattà franceinfo

C'est ainsi que Négawatt, avec des voitures électriques ou au gaz renouvelable, dresse le portrait d'une France moins dépendante des pays pétroliers, qui respecte ses objectifs climatiques, et améliore la qualité de l'air en ville, ce qui représente un problème en ce moment.

Comment se passer du nucléaire ?

Il faut faire une transformation globale de notre système. Il ne s'agit plus de remplacer un réacteur nucléaire par des centaines d'éoliennes. Négawatt fait ainsi la part belle au "power to gas" : une technologie qui existe déjà et qui permet de transformer l'électricité produite par les éoliennes en gaz que l'on peut stocker.

Une façon de gérer l'intermittence et les moments où les éoliennes ou les panneaux solaires ne peuvent produire de l'électricité, faute de vent ou de soleil. Grâce à cette solution, selon Négawatt, la France pourrait continuer à s'éclairer et à consommer de l'énergie, quelles que soient les circonstances.

Tous ces changements vont-ils créer du chômage ?

Il s'agit peut-être de la limite de ce beau scénario. Ces experts reconnaissent que 100 000 emplois seront détruits dans certains secteurs demain. Mais, pour en créer 400 000 dans d'autres après-demain : ouvriers des centrales, contre artisans de la rénovation thermique...

Selon Négawatt, aujourd'hui, il ne faut plus qu'une région qui construit un lycée regarde seulement ce que va coûter sa construction. Il faut aussi prendre en compte toute sa consommation d'énergie pour les 20 prochaines années. Mais pour cela, la génération d'aujourd'hui doit faire des sacrifices, des investissements coûteux pour qu'une autre dans 30 ans vive mieux.

Ces experts ne sont-ils pas les seuls à croire à ce scénario ?

Cela fait maintenant dix ans qu'ils travaillent sur cette étude. Ce scénario est aujourd'hui repris par de nombreux candidats à la présidentielle : Yannick Jadot, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon... Par ailleurs, des centaines de villes en France ont mis en place des territoires à énergie positive et ont appliqué une partie du scénario de Négawatt.

Est-ce que ce scénario est possible ? Explications d'Anne-Laure Baral.
--'--
--'--

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.