Monde : "depuis 2005 on a une réduction du fait démocratique", analyse le politologue Dominique Reynié

Publié
Monde : "depuis 2005 on a une réduction du fait démocratique", analyse le politologue Dominique Reynié
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Dominique Reynié, politologue et directeur général de la fondation pour l’innovation politique (Fondapol), est invité sur le plateau du 23 heures de Franceinfo. Il présente "Libertés : l’épreuve du siècle", un ouvrage où six autres fondations se sont associées à la sienne dans ces travaux.

Politologue et directeur général de la fondation pour l’innovation politique (Fondapol), Dominique Reynié a participé, avec six autres fondations également, à la conception de Libertés : l’épreuve du siècle. S’il explique que depuis 1945 on suit "l’éclosion démocratique" dans le monde, "depuis 2005 on a une réduction du fait démocratique. À la fois parce que les processus de démocratisations s’interrompent voire s’inversent, parce qu’il n’y a pas de nouvelle démocratie apparaissant sur les décombres d’un régime autoritaire et puis parce que dans les démocraties, y compris les démocraties historiques, on a des processus d’érosion qui font même parfois penser à des mouvements, au fond, de transition autoritaire", analyse-t-il sur le plateau du 23 heures de Franceinfo mercredi 26 janvier.

Un possible "délitement du lien civique"

Dominique Reynié déclare aussi qu’il existe un "sentiment que la puissance publique est moins capable de nous aider, de nous protéger. Ça, c’est un sentiment qui est pour partie liée à la globalisation mais aussi à des charges de plus en plus importantes qui reviennent sur les puissances publiques et en ce moment, par exemple, la gestion de la crise sanitaire". Le politique constate alors un "délitement du lien civique, du lien qui fait communauté, qui fait société, qui fait nation, qui fait peuple, et plutôt l’idée de s’en remettre à ses propres capacités".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.