Cet article date de plus de deux ans.

"Maurice Audin aurait mérité 12 balles dans la peau", déclare Eric Zemmour

Maurice Audin était militant communiste pendant la guerre d'Algérie. Emmanuel Macron a reconnu début septembre la responsabilité de la France dans sa mort.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eric Zemmour au Palais de justice de Paris, le 6 novembre 2015. (MAXPPP)

"J’étais scandalisé par le comportement d’Emmanuel Macron." Invité du journal L'Opinion mardi 18 septembre, l'auteur Eric Zemmour a une nouvelle fois tenu des propos controversés. Venu faire la promotion de son dernier ouvrage, le polémiste a estimé que le militant communiste Maurice Audin "mort dans des conditions tragiques", "méritait 12 balles dans la peau". 

C'était un traître, c'était un type qui était contre la France, qui aidait le FLN à tuer des Français.

Eric Zemmour

à "L'Opinion"

"C'était la guerre contre la France, ce type a pris les armes contre la France, c'était tout à fait normal qu'il fut exécuté", a affirmé Eric Zemmour, ajoutant que "la torture a quand même permis d'arrêter les attentats". Emmanuel Macron a reconnu le 13 septembre, "la responsabilité de l'Etat dans la disparation" du mathématicien communiste militant de l'indépendance de l'Algérie Maurice Audin. L'homme avait été torturé par l'armée française et avait disparu sans laisser de traces en 1957. Le président avait remis à sa veuve, Josette Audin, une déclaration reconnaissant le rôle de l'Etat.

Dans une tribune publiée sur Le Monde, l'historien spécialiste de l'Algérie Benjamin Stora a salué une décision "historique". "Bien sûr, cette déclaration fera pousser des cris, dans la droite extrême, de ceux qui diront qu’il s’agit là de 'repentance', et qu’il ne faut surtout pas évoquer la face d’ombre du passé français (...) Mais pour l’immense masse de ceux qui ont vécu le temps de la colonisation, elle laissera une trace ineffaçable."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.