Cet article date de plus de neuf ans.

Le père divorcé retranché sur une grue à Evry est redescendu

Le jeune homme de 27 ans veut pouvoir exercer son droit de visite. Son ex-épouse vit au Maroc avec leur fils. Un autre père a escaladé Beaubourg vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
En février 2013, Serge Chernay est resté retranché trois jours sur une grue à Nantes (Loire-Atlantique). Ce père divorcé réclamait de revoir son fils dont il a perdu la garde. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / SIPA)

L'occupation de grues est-elle devenue le meilleur moyen de se faire entendre pour les pères séparés réclamant le droit de voir leur enfant ? Un homme de 27 ans s'est retranché sur une grue d'un chantier du centre-ville d'Evry (Essonne) depuis une heure du matin, vendredi 8 mars. Selon Le Parisien.fr, il est redescendu en fin de journée. Un autre a escaladé dans la matinée le centre George-Pompidou à Paris. 

Le père fait la route de Bergerac à Evry et escalade une grue

Le jeune homme qui s'est retranché à Evry est divorcé et sa femme vit au Maroc avec son fils, selon le maire (PS) d'Evry, Francis Chouat. Il "rencontre depuis longtemps des problèmes dans l'exercice du droit de visite de son enfant de 3 ans, a expliqué l'élu, ajoutant : Il exige un engagement ministériel pour lui permettre d'exercer son droit de visite."  Selon Le Parisien, ce papa est originaire de Bergerac (Dordogne) et il s'est déplacé pour manifester sa colère jusqu'à Evry, ville dont le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a été maire pendant onze ans. Le journaliste de France 2 Thomas Paga était sur place. 

Thomas Paga - France 2

L'homme de 27 ans était perché à une trentaine de mètres de haut, juste en-dessous de la cabine de pilotage. Le procureur de la République et le préfet ont fait le déplacement, au côté de la police et du Raid, l'unité d'élite de la police, pour le convaincre de descendre. Ce qu'il a fini par faire vers 17h.

Un autre se hisse au 5e étage du centre Pompidou

La scène a dû surprende les touristes venus visiter le musée parisien vendredi. Un père de famille a escaladé vers 11h le centre Georges-Pompidou et s'est installé sur une poutre de la structure, au 5ème étage, avant d'en redescendre de lui-même une heure plus tard. Il souhaitait par ce geste médiatiser son combat pour récupérer la garde d'une de ses filles. Installé au sommet du centre culturel, il a déployé une banderole demandant à parler à un journaliste. Une fois redescendu, l'homme, résidant dans le Val-de-Marne, a été pris en charge par les secours. Il a obtenu un rendez-vous avec un élu du 4e arrondissement de Paris. 

Certains témoins ont partagé l'information sur Twitter : 

En février, un papa privé de droit de visite était resté juché plus de trois jours sur une grue à Nantes (Loire-Atlantique), pour défendre les droits des pères. Depuis, d'autres pères divorcés ou séparés ont fait de même pour des problèmes de garde d'enfants, notamment à Strasbourg ou à Istres.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mariage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.