Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo L'UMP et le FN en bonne place dans la manifestation contre le mariage des homos

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

L'UMP se prépare à livrer à l'Assemblée une nouvelle bataille contre le projet de mariage des homosexuels, avec un mot d'ordre : réclamer un référendum.

Les opposants au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels sont descendus en force dimanche 13 janvier dans les rues de Paris dans l'espoir de contraindre le gouvernement à revoir un projet qui touche, selon eux, aux fondements de la société. Les élus de l'UMP et du FN étaient en bonne place dans les cortèges.

Une délégation de dirigeants et parlementaires UMP a battu le pavé parisien. A sa tête, le président du parti, Jean-François Copé, le patron du groupe UMP à l'Assemblée, Christian Jacob, et les députés Patrick Ollier et Laurent Wauquiez. Plusieurs centaines d'élus ceints de leur écharpe tricolore leur emboîtaient le pas. Jean-François Copé a estimé que cette mobilisation constituait "un test pour François Hollande". "On voit très clairement qu'il y a en France des millions de Français qui sont probablement préoccupés par cette réforme", a dit le président de l'UMP. 

L'opposition réclame un référendum

Le FN n'était pas en reste. Sa présidente, Marine Le Pen, avait choisi de ne pas manifester, mais une délégation composée de nombreux responsables du parti comme les vice-présidents Louis Aliot et Marie-Christine Arnautu, le secrétaire général Steeve Briois et la députée Marion Maréchal-Le Pen ont défilé à partir de la porte Maillot.

Divisés sur l'idée de manifester, députés et sénateurs de l'opposition de droite se sont rejoints sur l'idée d'un référendum, avec un appel lancé dimanche par 115 parlementaires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.