Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo "Toutes les sexualités sont équivalentes", affirme Jacques Toubon

Publié Mis à jour
Agacé qu'on lui rappelle les critiques dont il a été l'objet, Jacques Toubon se défend.
RTL
Article rédigé par
France Télévisions

Nommé officiellement Défenseur des droits mercredi 16 juillet, l'ancien ministre RPR est revenu sur RTL sur ses anciennes prises de position contre la reconnaissance des couples homosexuels. 

"Toutes les sexualités sont équivalentes et il doit y avoir l'égalité entre tous", s'est défendu Jacques Toubon, questionné par RTL sur ces anciennes positions contre l'égalité des droits entre les couples. L'ancien ministre RPR succède mercredi 16 juillet à Dominique Baudis comme Défenseur des droits.

"Je me suis expliqué ! "

En 1981, alors qu'il est député RPR, il vote contre la dépénalisation de l'homosexualité. Ministre de la Justice en 1995, il s'oppose au contrat d'union civile, devenu le Pacs par la suite. Des positions qui lui ont été reprochées par des députés de gauche, lors de sa nomination mercredi 9 juin.

"Nommer à ce poste un homme qui s'est prononcé contre l'abolition de la peine de mort, contre la dépénalisation de l'homosexualité, serait un signal désastreux sur la capacité de cette institution à rendre des décisions propres à favoriser la non-discrimination et la défense des citoyens", ont écrit deux élus de la Gauche forte sur Rue 89, un courant à la gauche du PS.

Agacé qu'on lui rappelle ces critiques, Jacques Toubon s'est défendu sur RTL. "Je me suis expliqué. Il y avait des votes politiques d'un côté et de l'autre, les convictions, argumente-t-il. Si je suis ici, c'est parce que les deux commissions parlementaires ne se sont pas opposées à ma nomination."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.