Seine-Maritime : la responsable du service adoption relevée de ses fonctions après ses propos discriminatoires envers les couples homosexuels

Pascale Lamare avait déclaré sur France Bleu Normandie que ces couples n'étaient "pas prioritaires"  pour adopter un enfant et devaient s’ouvrir à "des profils d’enfants atypiques".

Un couple d\'hommes avec un bébé sur les quais de Seine à Paris, le 15 octobre 2017.
Un couple d'hommes avec un bébé sur les quais de Seine à Paris, le 15 octobre 2017. (MAXPPP)

La responsable du service adoption de Seine-Maritime a été relevée de ses fonctions après ses propos discriminatoires envers les couples homosexuels, annonce le département mercredi 20 juin. Pascale Lamare avait déclaré au micro de France Bleu Normandie, lundi, que ces couples "n['étaient] pas prioritaires" et devaient s’ouvrir à "des profils d’enfants atypiques". 

Face à la polémique suscitée par ses propos, Pascal Martin, le président du département de la Seine-Maritime, avait condamné, lundi après-midi, les propos de sa directrice de l'adoption qui, disait-il, ne reflètent en rien la position du département.

Des propos "contraires au principe d'égalité"

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, Olivier Dussopt, avait réagi à son tour, estimant que "si les propos sont vérifiés, ils sont contraires aux principes de neutralité, d’égalité et de refus des discriminations qui caractérisent la fonction publique. Je les condamne et prends acte de leur condamnation par le président de Seine-Maritime."

Alexandre Urwicz, président de l’Association des familles homoparentales, a annoncé, mardi sur franceinfo, avoir porté plainte. Jacques Toubon, le Défenseur des droits, a indiqué sur Twitter se saisir de l'affaire. "Les enfants sont égaux. Et toutes les familles aussi", a-t-il ajouté.