Cet article date de plus de sept ans.

Mariage pour tous : l'interdiction du Printemps français "étudiée", selon Manuel Valls

Invité de France info, le ministre de l'Intérieur a qualifié les propos de cette frange d'opposants à la loi radicaux "d'inacceptables".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un manifestant anti-mariage pour tous lors de débordements aux Invalides, à Paris, le 23 avril 2013. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Menaces de mort, radicalisation. Le Printemps français, cette frange radicalisée des opposants au mariage des homosexuels, inquiète. Vendredi 24 mai, au micro de France info, Manuel Valls a annoncé que les autorités allaient étudier son interdiction. 

"Nous allons l'étudier parce que ces propos sont inacceptables", a déclaré le ministre de l'Intérieur, interrogé sur un communiqué virulent du groupe. "Le Printemps Français énonce donc que seront tenus pour cibles : le gouvernement actuel et tous ses appendices, les partis politiques de la collaboration, les lobbies où s’élaborent les programmes de l’idéologie et les organes qui la diffusent", écrit le mouvement, qui termine par cette formule : "Cet ordre du jour est immédiatement exécutoire."

Le ministre a également fait état de "menaces de mort" et a exprimé son "inquiétude car des groupes radicaux d'extrême droite veulent venir en nombre" à la manifestation de vendredi contre le mariage des couples homosexuels.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.