Cet article date de plus de dix ans.

Mariage pour tous : Boutin évoque "l'étoile" jaune après l'adoption du texte au Sénat

Sur Twitter, la présidente du Parti chrétien-démocrate s'est indignée de ce vote et de la manière dont il s'est déroulé.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'ancienne ministre Christine Boutin assiste aux débats sur le mariage pour tous à l'Assemblée nationale, le 6 février 2013 à Paris.  (JOEL SAGET / AFP)

L'adoption du projet de loi sur le mariage pour tous par les sénateurs n'a pas plu à Christine Boutin. Sur Twitter, la présidente du Parti chrétien-démocrate s'est insurgée, vendredi 12 avril, contre le vote qui s'est déroulé à main levée, vendredi matin.

Pourtant, la méthode n'a rien d'inhabituel. Dans un communiqué, le président de la chambre, Jean-Pierre Bel, explique ainsi que "le Sénat, comme toute assemblée parlementaire, se prononce en général par un vote à main levée, sauf si un scrutin public est requis par les textes (...) ou si un tel scrutin est demandé" par l'un des groupes parlementaires. Or, selon lui, "aucune demande de scrutin public [n'a] été présentée par les groupes politiques du Sénat".

De la critique au point Godwin

Dans un deuxième tweet, l'ancienne ministre, figure de l'opposition au mariage pour tous, pointe cette fois la publication de la "liste des dissidents" en faisant allusion à l'étoile jaune imposée aux Juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Mais de quoi parle-t-elle exactement ? A l'issue du vote à main levée, l'ensemble des groupes parlementaires ont en fait demandé, comme cela peut se faire, que la liste des votants soit rendue publique et publiée au Journal officiel. 

Interrogée par Newsring, l'ancienne ministre s'en indigne et se justifie : "Chacun voit ce qu’il veut sur l’élaboration de ces listes. Ficher les dissidents, ceux qui ne sont pas dans la ligne, j’estime que c’est un dérapage. Je suis une républicaine et une démocrate, ce pays l’est de moins en moins. Cette petite entente entre les présidents de groupes est scandaleuse."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.