Mariage des homos : le gouvernement "ne renonce pas", affirme Marisol Touraine

La ministre des Affaires sociales a toutefois dit "respecter l'inquiétude" des manifestants opposés au projet de loi.

La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, le 17 octobre 2012.
La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, le 17 octobre 2012. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

HOMOPARENTALITE - Après des manifestations dans toute la France qui ont rassemblé, samedi 17 novembre, plus de 100 000 opposants au mariage pour tous, la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, s'est montrée ferme.

Elle a réaffirmé, dimanche sur Europe 1, que le gouvernement "ne renonce pas" à son projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux homosexuels, mais a dit "respecter l'inquiétude" des manifestants, qui ont représenté "une mobilisation significative, de l'ordre de celle que nous avons connue au moment du Pacs" en 1999.

Une autre manifestation d'opposants, à l'appel de l'institut Civitas, mouvement proche des catholiques intégristes, est prévue dimanche. De son côté, l'association Inter-LGBT (lesbienne, gay, bi et trans) organise le 16 décembre à Paris une manifestation des pro-mariage et adoption pour tous.

"Plus personne ne remettrait en question le Pacs"

Le gouvernement "ne renonce pas à son projet, il ne le retire certainement pas et le projet sera discuté au mois de janvier [au Parlement], ce qui va permettre à tous les débats de se tenir", a-t-elle dit.

Et de rappeler le cas du Pacte civil de solidarité (Pacs), voté en 1999 : "Il y a une opposition politique à ces évolutions de la société, de même qu'il y a eu une opposition de droite au Pacs et on voit bien qu'aujourd'hui plus personne dans la société ne remettrait en question le Pacs", a-t-elle rappelé.

Voir la vidéo
Francetv info

"On voit que les opposants à des évolutions de la société restent présents et je respecte les inquiétudes qui peuvent s'exprimer dès lors qu'elles s'expriment elles-mêmes de façon nuancée, modérée", a-t-elle déclaré, regrettant les propos "excessifs et caricaturaux" ayant pu être tenus sur le sujet. Mais, dit-elle, "il me paraît difficile de considérer qu'il n'y a pas eu débat sur cette question".

Pour Marisol Touraine, la loi "va marquer une évolution très forte, l'ouverture du droit au mariage à tous les couples qui s'aiment, la possibilité pour tous les couples d'adopter".