Le PS dénonce la "stratégie de la tension" des opposants au mariage des homos

Une porte-parole du parti a jugé, dimanche, "inquiétante" la "radicalisation" des opposants au mariage homosexuel, lancés parfois dans "une guérilla contre les ministres".

Un manifestant opposé au mariage pour tous, le 28 mars 2013, devant les locaux de France Télévisions à Paris.
Un manifestant opposé au mariage pour tous, le 28 mars 2013, devant les locaux de France Télévisions à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Les revendications des anti-mariage pour tous s'élargissent, et la tournure du mouvement interroge les responsables de droite comme de gauche. Frédérique Espagnac, porte-parole du PS, a jugé, dimanche 31 mars, "inquiétante" la "radicalisation" des opposants au mariage des homosexuels. Selon elle, ils "n'hésitent plus à opter pour une stratégie de la tension" et à "mener une guérilla contre les ministres".

Mercredi, quelque 250 manifestants s'étaient massés aux abords de l'Opéra de Lyon, où la ministre de la Justice se trouvait pour assister à un opéra écrit par Robert Badinter. Ils ont agité des drapeaux français en scandant "Casse-toi Taubira" ou encore "Nous sommes tous des enfants d'hétéros".

Frédérique Espagnac a jugé également "inquiétante la dérive de la droite extrême sur internet". Elle a denoncé des messages "injurieux" à l'égard du président de la République. Soulignant que la droite intente des procès en "légitimité" à la gauche quand celle-ci est au pouvoir, la porte-parole souhaite à "l'opposition actuelle qu'elle dispose elle aussi d'un temps long pour apprendre les vertus de l'alternance républicaine".