Cet article date de plus de neuf ans.

340 000 personnes défilent contre le mariage des homos à Paris, selon un nouveau décompte de la police

Ce chiffre correspond aux espérances des organisateurs. Ceux-ci ont de leur côté revendiqué avoir rassemblé un million de personnes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants contre le mariage et l'adoption par les homosexuels, à Paris, le 13 janvier 2013. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

La manifestation contre l'ouverture du mariage aux homosexuels a finalement atteint son objectif. Après un premier décompte qui faisait état de 120 000 personnes dans les rues de Paris, la police a revu son estimation à la hausse, dimanche 13 janvier en fin d'après-midi. La préfecture évoque désormais une participation de 340 000 personnes, ce qui correspond aux attentes des organisateurs, qui espéraient rassembler entre 300 000 et 500 000 manifestants. Ceux-ci revendiquent de leur côté un chiffre près de trois fois supérieur : selon eux, un million de personnes ont défilé.

A titre de comparaison, la police avait comptabilisé 70 000 manifestants lors de la première manifestation contre le projet de mariage pour tous, le 17 novembre. Un mois plus tard, les autorités avaient compté 60 000 personnes dans les rues pour défendre le projet de loi.

L'Elysée "respecte", mais ne fléchit pas

L'Elysée ne semble en tout cas pas prêt à infléchir sa position. Une conseillère de François Hollande citée par l'AFP a affirmé en début de soirée que si la manifestation était "consistante" et exprimait "une sensibilité qui doit être respectée", elle "ne modifie pas la volonté du gouvernement d'avoir un débat au Parlement pour permettre le vote de la loi".

Fait notable pour cet évènement, les mouvements politiques étaient représentés dans les cortèges. L'UMP avait appelé à manifester, et Jean-François Copé, son président, a défilé aux côtés du député Christian Jacob. Le Front national était également représenté par Louis Aliot, Bruno Gollnisch et Marion Maréchal-Le Pen, même si la présidente du FN, Marine Le Pen, n'était pas présente.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mariage et homoparentalité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.