Île-de-France : plusieurs guet-apens dirigés contre la police

Les violences dirigées contre les forces de l'ordre semblent se multiplier. Y a-t-il un engrenage exacerbé par les réseaux sociaux ?

France 2

Des agents attaqués à coups de pierres à Mantes-la-Jolie (Yvelines). Les mêmes scènes d'embuscade ont été observées dans le Val-de-Marne. Ici, des mortiers d'artifice sont utilisés contre la police. Sur le seul mois d'octobre, dix guet-apens dirigés contre les forces de l'ordre ont été recensés en Île-de-France. Dans la nuit du 24 octobre, trois villes des Yvelines sont simultanément en proie à des violences. Le scénario est toujours le même : des policiers qui doivent intervenir sur des feux de poubelles ou de véhicules.

Forcer les policiers à combattre

"L'idée, c'est de faire rentrer la police dans le quartier, d'attendre de préférence sur une voie qui est une sorte de cul-de-sac, et ensuite de refermer le piège derrière eux, c'est-à-dire de contraindre les policiers à combattre pour sortir", explique l'avocat spécialiste de la sécurité intérieure, Thibault de Montbrial. Dans les Yvelines, un groupe de traitement de la délinquance va être créé en urgence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers à Paris, le 20 décembre 2019.
Des policiers à Paris, le 20 décembre 2019. (LAURE BOYER / HANS LUCAS / AFP)