Manifestation à Paris contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique)

Les opposants au projet d'aéroport "Grand Ouest" de Notre-Dame-des-Landes au nord de Nantes manifestent aujourd'hui à Paris devant le Sénat pour réclamer l'abandon du projet.

(Maxime Tellier Radio France)

C'est un cortège d'environ un millier de personnes, deux vaches, un mouton
et une chèvre qui va se rassembler devant le Sénat ce midi. Les manifestants
demandent l'abrogation de la déclaration d'utilité publique qui a autorisé le
début du chantier de l'aéroport pour 2014.

Partie dimanche dernier de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), la
"tracto-vélo" des opposants rassemblait une cinquantaine de vélos et
six tracteurs. Elle est arrivée hier Porte d'Orléans, point de ralliement pour
le départ de ce matin. Les tracteurs, initialement interdits de traversée de
Paris, ont réussi à se faufiler dans la nuit jusqu'au Sénat où ils attendent
les manifestants.

Le projet d'aéroport "Grand Ouest" prévoit de remplacer l'aéroport
actuel situé à Bouguenais au sud-ouest de Nantes par un aéroport plus grand au
nord de la ville à Notre-Dame-des-Landes.

Il est soutenu par les collectivités locales socialistes mais des
agriculteurs, des habitants et des élus d'Europe-Écologie-Les Verts s'y
opposent. Ils dénoncent un projet "incompatible avec le Grenelle" et
"dépassé". Fin octobre, ils ont rendu publique une étude réalisée par
le cabinet néerlandais CE Delft qui remet en cause la déclaration d'utilité
publique et préconise une adaptation de l'aéroport existant plutôt que la
construction d'une nouvelle structure.

Les manifestants ont demandé à être reçus par la ministre de l'Écologie,
Nathalie Kosciusko-Morizet pour lui remettre cette étude.