"Une logique nouvelle qui sera notre malédiction" : François-Xavier Bellamy manifestera ce dimanche contre la PMA pour toutes

Une manifestation est organisée dimanche 19 janvier  à Paris contre le projet de loi bioéthique et contre l'élargissement de la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes. "Oui, j’y serai de nouveau. C'est un débat fondamental", confirme François-Xavier Bellamy.

François-Xavier Bellamy, député européen, invité du \"8.30 franceinfo\", vendredi 30 août 2019. 
François-Xavier Bellamy, député européen, invité du "8.30 franceinfo", vendredi 30 août 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Opposé de longue date à la PMA pour toutes, le député européen LR participera au défilé organisé ce dimanche pour protester contre le projet de loi bioéthique, examiné mardi au Sénat. Il a expliqué sur franceinfo les raisons de son opposition à cette évolution sociétale.

Nous entrons dans une logique nouvelle qui sera notre malédiction : c’est du malheur que nous nous préparons pour l’avenir.François-Xavier Bellamyà franceinfo

"Nous avons tenté de mettre en œuvre une technique que nous avons cru toute-puissante pour satisfaire tous nos désirs", estime le député européen. "Or nous nous rendons compte que nous avons déséquilibré des équilibres d'une grande complexité", estime-t-il, faisant un parallèle avec l'urgence écologique : "Au moment où nous avons redécouvert qu'il était nécessaire de nous fixer des limites dans nos rapports à la nature, de respecter les limites qu'elle nous fixent, je crois que nous ferions une grande erreur si nous voulions continuer de mener ce combat contre les grands équilibres qui nous précèdent sur le terrain de nos propres corps".

RADIO FRANCE

Au-delà de la PMA, la question de "notre rapport à la médecine"

L'élu originaire de Versailles estime que "ce n’est pas seulement la question de la PMA qui est en jeu. C’est une grande transformation de notre rapport à la médecine". "La question qui nous est posée, c'est de savoir si nous voulons que la médecine ne serve plus seulement à réparer nos corps, à les soigner mais d'une certaine manière à les augmenter, à combler nos désirs quand la condition humaine ne peut pas nous offrir ce que nous espérons", juge François-Xavier Bellamy. Le Sénat examine mardi le projet de loi bioéthique qui prévoit l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes.