Tinder lance un système d'alerte pour avertir les personnes LGBT+ qui se trouvent dans un pays hostile à leur orientation sexuelle

"Nous pensons que chacun a le droit de vivre comme il l'entend et d'aimer qui il veut", a justifié l'entreprise pour présenter cette mise à jour.

L\'application Tinder avec son icone de flamme blanche sur fond rose, le 14 août 2018
L'application Tinder avec son icone de flamme blanche sur fond rose, le 14 août 2018 (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

"Nous voulons que vous vous amusiez, mais votre sécurité est notre priorité n°1" : c'est le message qu'affiche désormais l'application Tinder lorsqu'un utilisateur LGBT+ se trouve dans un pays où son orientation sexuelle peut le mettre en danger. Cette nouvelle fonctionnalité, baptisée "Travel alert" ("alerte voyageur" en français), doit permettre aux utilisateurs de Tinder de "prendre le plus de précautions possibles et de ne pas se mettre sans le savoir dans des situations de danger juste à cause de ce qu'il sont", indique le réseau social.

Depuis cette mise à jour, lancée mercredi 24 juillet, les utilisateurs devront choisir, une fois l'alerte activée, de rester cachés ou de rendre leur profil public. Lorsqu'un utilisateur choisit quand même d'apparaître publiquement sur Tinder, l'application masquera son orientation sexuelle et son identité de genre.

Soixante-dix pays criminalisent encore l'homosexualité en 2019. En Arabie saoudite, en Iran, en Somalie ou encore à Brunei, les relations sexuelles entre personnes de même sexe sont passibles de mort.

"Nous pensons que chacun a le droit de vivre comme il l'entend et d'aimer qui il veut", a expliqué l'entreprise qui s'engage pour les droits des personnes LGBT+ dans le monde. La "Travel alert" de Tinder sera disponible dans les prochains jours sur tous les téléphones iOS et Android, indique l'entreprise.