Saccage d’un stand LGBT en Vendée : 10 étudiants d’un institut catholique identifiés

Ces étudiants, âgés entre 18 et 20 ans, seront convoqués en conseil de discipline le mardi 28 mai et risquent l'exclusion définitive. Le maire de La Roche-sur-Yon appelle à un rassemblement citoyen vendredi.

L\'entrée de l\'Institut catholique d\'études supérieures, à La Roche-sur-Yon, le 20 mai 2019.
L'entrée de l'Institut catholique d'études supérieures, à La Roche-sur-Yon, le 20 mai 2019. (MARC BERTRAND / RADIO FRANCE)

 Au moins 10 étudiants de l'Institut catholique d'études supérieures (Ices), ont été identifiés comme faisant partie du groupe de jeunes qui ont saccagé le stand du centre LGBT de Vendée, samedi 18 mai à La Roche-sur-Yon, rapporte France Bleu Loire Océan. Le président de l’Institut annonce des sanctions "exemplaires".

Des étudiants âgés entre 18 et 20 ans

Ces jeunes hommes, filmés en train de provoquer les bénévoles et de crier "homo-folie, ça suffit", ont été formellement reconnus par la direction de l'établissement sur des photos présentées par les enquêteurs. Ce sont des étudiants de première à troisième année de licence de l'Institut catholique d'études supérieures, âgés entre 18 et 20 ans. Ils seront convoqués en conseil de discipline mardi 28 mai et risquent l'exclusion définitive.

"Leurs débordements ont été exemplaires, donc les sanctions seront exemplaires, a réagi le président de l'Ices, Eric de Labarre. Il y a dans cet établissement une poignée de militants engagés à droite ou très à droite, qui pèse sur l'établissement et des étudiants s'en plaignent. Nous sommes empoisonnés par une minorité."

Depuis samedi et l'intrusion du groupe au milieu des stands, l'association Centre LGBT de Vendée a porté plainte. Le maire de La Roche-sur-Yon, Luc Bouard, appelle à un rassemblement citoyen, vendredi 19 mai, "afin de dénoncer les actes homophobes et plus largement toutes les discriminations".