Vendée : ouverture d'une enquête après le saccage d'un stand LGBT à La Roche-sur-Yon

Une quinzaine de personnes ont fait irruption samedi soir en plein centre de La Roche-sur-Yon, dans un village associatif et ont saccagé les stands du centre LGBT de la ville et bousculé des militants.

Installé dans un village associatif organisé au lendemain de la journée contre l'homophobie, le stand du centre LGBT de Vendée a été saccagé par un groupe d'une quinzaine de personnes, hier, place Napoléon à La Roche-sur-Yon. Certains portaient des vêtements à l'effigie de la "Manif pour tous", rapporte dimanche 19 mai France Bleu Loire Océan. Une plainte va être déposée par le centre LGBT de Vendée, a annoncé sa présidente Sophie Proquin Salacroup. Le procureur annonce l'ouverture d'une enquête.

Le stand saccagé

Sur la vidéo publiée par le centre LGBT de Vendée sur Twitter, on voit une quinzaine de jeunes personnes, certaines dissimulant leur visage, deux d'entre eux arborant le logo de la Manif pour tous prendre à partie les bénévoles. Le groupe "a traversé violemment notre village en scandant 'Homo-folie ça suffit' en arrachant drapeaux et ballons et en renversant des grilles d'exposition", raconte la présidente centre LGBT de Vendée, Sophie Proquin Salacroup.

Une plainte va être déposée

Une plainte va être déposée par le centre LGBT de Vendée. Le procureur annonce l'ouverture d'une enquête.

Ils ont bousculé des militants. Cela a été vraiment violent, très subi, très rapide. On est encore sous le choc.La présidente du centre LGBT de Vendéeà franceinfo

La Manif pour Tous a réagit sur Twitter et "condamne fermement ces actes homophobes", le mouvement déclare également: "Ces personnes qui portaient un sweat sur lequel était présent notre logo ne représentent en rien notre mouvement. Nous nous réservons le droit de lancer des poursuites judiciaires à leur encontre."