Marche des Fiertés rurales : l'organisateur veut "casser cette légende urbaine que les gens de la campagne sont forcément des homophobes"

"Les personnes LGBT sont les mieux accueillies dans nos belles campagnes de France", défend sur franceinfo Cyril Cibert, président des maires ruraux de la Vienne. Dans sa commune, samedi 29 juillet, une marche des Fiertés rurales est organisée.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un drapeau LGBT (photo d'illustration). (PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)

Le maire de Chenevelles et président des maires ruraux de la Vienne, Cyril Cibert, dit samedi 29 juillet sur franceinfo vouloir "casser cette légende urbaine que les gens de la campagne sont forcément des homophobes", avec la deuxième édition des Fiertés rurales organisée dans sa commune.

"C'est important parce que les personnes LGBT sont les mieux accueillies dans nos belles campagnes de France, avance Cyril Cibert.

"Les mentalités évoluent grâce au mariage pour tous, ça fait dix ans cette année. Les couples de même sexe peuvent adopter, ont des enfants, ils viennent vivre en campagne. C'est bien aussi pour nous, pour nos écoles".

Cyril Cibert, président des maires ruraux de la Vienne

à franceinfo

Entre 3 000 et 4 000 personnes attendues à la marche

L'élu viennois assure qu'"il y a plusieurs années, les personnes LGBT fuyaient la campagne et partaient dans les grandes villes, mais ça, ça a complètement changé, affirme le président des maires ruraux de la Vienne. "C'est un cliché qu'il faut casser. Évidemment, on n'est pas à l'abri d'avoir quelqu'un qui ne soit pas du tout tolérant, mais toutes les études montrent qu'il y a beaucoup moins d'agressions qu'en ville", poursuit l'élu. 

Cyril Cibert tient à ce que cet événement soit ouvert à tous, "c'est ce qui fait sa spécificité", estime-t-il. "Ce sont des tracteurs des agriculteurs locaux, qui ne sont pas LGBT, qui vont tirer des remorques avec des danseurs", au cours d'une marche de 4 kilomètres, précise le maire. Il s'attend à voir entre 3 000 et 4 000 personnes participer à cette deuxième édition des Fiertés Rurales. Les ministres Bérangère Couillard et Dominique Faure, respectivement en charge de l'Egalité et des Collectivités territoriales, sont attendues sur place.

"Il faut rendre visibles les personnes LGBT dans la ruralité", a estimé Bérangère Couillard, invitée sur France 2 le samedi 29 juillet. La ministre chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations précise que le gouvernement, dans le cadre de son plan de lutte contre la haine et les discriminations anti LGBT va "créer 10 nouveaux centres pour les personnes discriminées, car, selon Bérangère Couillard, il faut un maillage partout en France. Aujourd'hui on en a 41 en France, on en veut 10 de plus".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.