Cet article date de plus d'un an.

Homophobie dans le football : quelles sanctions sont prévues ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Homophobie dans le football : quelles sanctions sont prévues ?
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Comment mettre fin aux dérives verbales des supporters de football ? Quelles sont les sanctions applicables et les sanctions pénales prévues ?

Mercredi 28 août, le match Nice-OM, qui s'est tenu à Nice (Alpes-Maritimes), a été interrompu plus de dix minutes après des insultes homophobes provenant de supporters. Le stade Marcel Picot, à Nancy (Meurthe-et-Moselle), a lui déjà été sanctionné cette saison. En raison d'insultes homophobes également. Face à l'homophobie, quelles sanctions sont applicables ? Il existe des outils répressifs en France. L'an dernier, le RC Lens a déjà été sanctionné avec une tribune fermée et 50 000 euros d'amende pour le club. Dans certains cas, un match à huis clos est aussi prévu.

Impossible de tout vérifier

Quelles sanctions pénales existent ? Pour des spécialistes et associations, les auteurs de propos homophobes sont facilement identifiables. "Les clubs ont aussi les moyens de vidéosurveillance pour identifier et exclure la poignée de supporters homophobes. C'est possible et nécessaire", tance Julien Pontes, porte-parole de Rouge Direct. Mais il y a des conditions d'infraction, comme les propos homophobes et la volonté de nuire en raison de l'appartenance sexuelle. Des conditions difficiles à prouver.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers LGBT+

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.