Cet article date de plus de quatre ans.

Gay Games : première édition à Paris

Publié
Durée de la vidéo : 8 min.
Gay Games : première édition à Paris
Article rédigé par
France Télévisions

Les Gay Games se sont ouverts samedi 4 août à Paris. La compétition la plus ouverte au monde où tout le monde peut participer. Le couturier Jean-Paul Gaultier, parrain cette année, ainsi que Manuel Picaud, coprésident de l’événement, sont les invités du Soir3.

Les Gay Games ont ouvert leurs portes samedi 4 août à Paris. L’événement qui se déroule jusqu’au 12 août regroupe des athlètes qui viennent de partout. Et tout le monde est le bienvenu. "En fait, ce sont les Jeux les plus inclusifs au monde. Pas besoin d’être bon, il suffit de s’inscrire, de 18 à 99 ans, valides ou en handicapés, jeune ou moins jeune. Tout le monde est le bienvenu", précise Manuel Picaud, coprésident de l’événement cette année.
Mais alors quelle philosophie pour ces Jeux ? "C’est une manière de changer les stéréotypes, casser ces préjugés que l’on peut avoir sur les autres et permettre le respect de la diversité", ajoute-t-il.

Le sport pour changer les mentalités

Une manière aussi de parler de la discrimination dans le sport. "Évidemment, le sport véhicule malheureusement un certain nombre de tabous, dont celui de l’homosexualité et les Gay Games participent à donner une visibilité aux athlètes gays, bi, trans et leur permettre de participer. Ce n’est pas un événement communautaire, mais ouvert sur toute la société", explique Jean-Paul Gaultier.
Le couturier, maitre de cérémonie à Amsterdam en 1998, se réjouit de ce type d’événement. "C’est une ouverture sur le monde en fin de compte, il y a des clichés comme quoi un homosexuel ne peut pas s’intéresser au sport ou est mauvais, c’est complètement faux." Et d’ajouter : "le sport peut changer les mentalités, c’est censé être fait pour ça."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.