En une de "Têtu", le rugbyman Antoine Dupont appelle à la fin du "tabou" et de la "honte" autour de l'homosexualité

"Je doute fort qu'il n'y ait qu'un seul gay sur les terrains", déclare la star du XV de France, en évoquant le seul joueur français de rugby professionnel à avoir déclaré son homosexualité, Jérémy Clamy-Edroux.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Antoine Dupont se tient la tête après l'élimination de la France au Mondial 2023, au Stade de France, à Saint-Denis, le 14 octobre 2023. (JOHN SPENCER / SIPA)

Il veut casser les clichés de "virilité" pour "simplement aider à arrêter l'homophobie" dans le rugby. La star du XV de France Antoine Dupont s'engage en une du trimestriel Têtu, dédié aux questions LGBT+, dans son édition estivale à paraître mercredi 19 juin. "Il faut arriver à ce qu'il n'y ait plus de tabou ni de honte", y affirme-t-il, dans un entretien mis en ligne lundi.

Le demi de mêlée du Stade toulousain raconte son espoir de médaille aux Jeux olympiques de Paris avec l'équipe de France de rugby à VII, mais surtout son engagement en faveur de la lutte contre l'homophobie. "Même si le rugby peut être vu comme macho, on est très ouverts d'esprit, et aujourd'hui je pense qu'on est tous capables d'accepter les orientations sexuelles des uns et des autres, souligne-t-il. Alors il faut vraiment le répéter, communiquer dessus, pour que chacun se sente définitivement à l'aise."

Evoquant le seul joueur français de rugby professionnel à avoir déclaré son homosexualité, Jérémy Clamy-Edroux (Rouen), la star des Bleus affirme : "Je doute fort qu'il n'y ait qu'un seul gay sur les terrains ! Donc le but, c'est que tous les joueurs se sentent bien avec leur sexualité et acceptés."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.