Marches des fiertés : la sécurité est renforcée en France après la fusillade à Oslo

Une attaque a fait deux morts et des dizaines de blessés dans le centre de la capitale norvégienne vendredi soir. La piste du "terrorisme islamiste" est privilégiée par les autorités.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La "marche des fiertés" à Paris le 20 juin 2021. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Mesures de prévention. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a demandé aux préfets de renforcer la sécurité autour des rassemblements LGBTI+ à l'occasion des Marches des fiertés qui se tiennent partout en France, samedi 25 juin. Une décision prise en réaction à la fusillade mortelle à Oslo près d'un club gay, vendredi soir.

Le ministre demande "sans délai" aux préfets et aux directeurs généraux de la police et de la gendarmerie de "mobiliser l'ensemble des capteurs" pour "détecter d'éventuelles menaces susceptibles de peser" sur les différents cortèges LGBT, a-t-il écrit dans un télégramme consulté par l'AFP. 

A Paris, où les autorités ont prévu une mobilisation de 25 000 à 35 000 personnes, "la dimension antiterroriste du dispositif, toujours prise en compte dans un contexte de menace pérenne, a été renforcée" et "le positionnement des forces de l'ordre a été resserré autour de la manifestation", a déclaré à l'AFP la préfecture de police.

Par ailleurs, "le périmètre établi autour du quartier du Marais pour les festivités de la soirée intègre également ce volet avec, par exemple, la mise en place de glissières en béton armé aux points d'entrée, en appui des forces de l'ordre", a-t-elle ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers LGBT+

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.