La procrastination, le mal du XXIe siècle ?

Des factures à payer, un rapport à boucler...De nombreuses personnes les reportent systématiquement au lendemain.

FRANCE 2

Remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même... La procrastination touche de nombreuses personnes en France.
"Je fais énormément de plans, je sais toujours tout ce que je vais faire, c'est très clair dans ma tête, et je ne fais pas", admet une passante, au micro de France 2. "Mon travail, si je peux le faire le lendemain c'est mieux", sourit un homme.

Un procrastinateur administratif

Tom Moolste, informaticien, est également un grand procrastinateur. Sur son bureau trône le courrier qu'il n'a pas encore ouvert. Et si le tas est important, c'est car le jeune homme repousse le moment où il va l'ouvrir. "Ce sont des courriers qui datent d'il y a six mois à maintenant", déclare-t-il avant d'en expliquer la raison : "Je procrastine sur les papiers pour me laisser plus d'espace et de temps sur le reste".
Mais ce comportement n'est pas sans conséquence. À force de ne pas ouvrir ses lettres, l'homme est passé à côté des APL. "Si j'avais fait ça à temps, j'aurai eu 2 500 euros d'APL", regrette-t-il.
Mais le jeune homme a trouvé une solution. Tom fait désormais appel à une aide administrative. À raison de 39 euros de l'heure, Estelle Guillerm Hjorth l'aide ainsi à trier et à organiser la paperasse.

Le JT
Les autres sujets du JT