VIDEO. Des factures de gaz trop salées

METZ - Un expert judiciaire a été mandaté dans une affaire opposant le gérant d'un pub au fournisseur de gaz GDF-Suez. Dans son rapport, il estime que les estimations de consommation servant à établir les factures sont surévaluées.

France 2 - Stéphanie Lafuente et Jean-Pierre Pasteur

"Il y a deux ans, GDF-Suez m'a présenté une facture de 21 000 euros basée sur des 'estimations de consommation'", raconte Damien Clemente, qui gère un pub irlandais dans le centre-ville de Metz (Moselle). "Je suis tombé des nues car les années précédentes, la facture annuelle de gaz pour les cinq radiateurs de mon établissement se situait entre 800 et 1 200 euros, poursuit le gérant. Comme le distributeur ne voulait rien entendre, j'ai saisi la juridiction civile qui va être appelée à trancher au vu des conclusions accablantes de ce rapport."

Un expert judiciaire a été mandaté à la demande du gérant du pub. Son rapport est accablant pour le fournisseur de gaz. Selon lui, GDF-Suez surévaluerait les estimations de consommation servant à établir les factures de ses clients. En basant son système de facturation sur des "estimations" et en l'absence de relevés intermédiaires réguliers, GDF-Suez "surestime fortement les consommations d'une manière assez aléatoire". Ce dispositif est "inéquitable et peu transparent (…). Il permet des abus sans aucun contrôle en contrepartie", conclut l'expert.

La tour GDF-Suez dans le quartier d\'affaires de La Défense (Hauts-de-Seine).
La tour GDF-Suez dans le quartier d'affaires de La Défense (Hauts-de-Seine). (MANUEL COHEN / MANUEL COHEN)