Cet article date de plus de quatre ans.

Un lycéen breton mis en examen pour avoir fait croire à un attentat

Début septembre,un lycéen de Dinan, en Bretagne, avait appelé un commissariat et fait croire à un attentat dans un lycée de l'Essonne. Il aurait reconnu les faits lors de son audition et a été placé en foyer.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le commissariat de police de Dinan e, 2001 (VALERY HACHE / AFP)

Un lycéen de Dinan (Côtes-d'Armor) a été mis en examen pour dénonciation mensongère après un canular, rapporte mercredi France Bleu Armorique. Au début du mois de septembre, il avait appelé un commissariat et fait croire à un attentat dans un lycée de l'Essonne.

Les faits remontent au 6 septembre dernier. L'adolescent avait alors appelé le commissariat de Draveil dans l'Essonne en faisant croire qu'un attentat était en cours dans un lycée professionnel.

Des rafales kalachnikovs en bruit de fond

Au bout du fil, le policier avait pris l'alerte très au sérieux et avait raconté avoir entendu des rafales kalachnikovs en bruit de fond. Une dizaine de fonctionnaires lourdement armés s'étaient immédiatement rendus sur les lieux où ils avaient constaté qu'il s'agissait d'un canular. Les bruits de fusils d'assaut étaient des enregistrements.

Interpellé chez ses parents vendredi 16 septembre, l'auteur de cette mauvaise blague, déjà connu des services de police mais jamais condamné, encourt deux ans de prison et 30 000 euros d'amende. Il aurait reconnu les faits lors de son audition. Il a été placé en foyer.

Le parquet de Saint-Malo reste néanmoins prudent et cherche à savoir s'il a agi seul ou s'il faisait partie d'un groupe. La justice se demande également s'il est impliqué dans d'autres affaires du même type.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.