Cet article date de plus de huit ans.

Tuerie de Chevaline : un portrait-robot va être diffusé

Le portrait-robot du motard aperçu sur les lieux de la tuerie de Chevaline va être diffusé dans les prochains jours. Depuis le début de l'affaire, les enquêteurs sont en possession du portrait de cet homme. Il n'avait pas été diffusé "pour des raisons stratégiques", précise le procureur de la République d'Annecy, Éric Maillaud.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Lundi soir, la télévision publique britannique BBC diffusait
une enquête affirmant que deux témoins clés du quadruple meurtre de Chevaline
avaient aperçu un motard et un puissant 4x4 à proximité des lieux de la tuerie.
Le motard étant l'auteur présumé de la tuerie selon la BBC.

Cette enquête a immédiatement été suivie d'une réaction du
procureur de la République d'Annecy, Éric Maillaud. Ce dernier a expliqué qu'un
"portrait-robot"
du motard allait être diffusé dans les prochains
jours. En réalité, c'est les enquêteurs ont le portrait de cet homme portant un
casque et une barbe depuis le début de l'affaire. Ils avaient juste gardé cette
information secrète "pour des raisons stratégiques" , a expliqué le
magistrat.

"Nous
ne voulions pas que cette personne soit amenée à se dissimuler" (Éric Maillaud)

Selon le procureur, "rien
ne permet d'affirmer que le motard est l'auteur des crimes. Ce que nous disons
c'est que les meurtres ne peuvent pas être le fait d'un seul homme
". Pour Éric
Maillaud, "l'hypothèse la plus vraisemblable, c'est que la moto a précédé
par des chemins de traverse la voiture de la famille al-Hilli".

Un motard vêtu de noir

Cette moto avait été aperçue
par Brett Martin, le cycliste britannique qui avait découvert les corps. De
son côté, un garde-forestier français a expliqué avoir vu un motard tout de
noir vêtu se diriger vers le parking où la famille al-Hilli a été tuée.

Le 5 septembre 2012, sur
le parking d'une route forestière près d'Annecy, Saad al-Hilli, Britannique
d'origine irakienne de 50 ans, avait été retrouvé mort de plusieurs balles dans
la tête avec sa femme et sa belle-mère. Un cycliste de la région, probable
victime collatérale, avait également été abattu.

Depuis, l'enquête
piétine et les pistes se multiplient
. Un appel à témoin avait été lancé huit
mois après le meurtre de la famille pour tenter d'identifier les occupants de
ce 4X4 sans résultat.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.