Tariq Ramadan mis en examen pour diffamation envers Henda Ayari, l'une des femmes qui l'accusent de viols

La plainte pour diffamation concerne une interview diffusée sur BFMTV et RMC en septembre 2019, ainsi que le livre publié par l'islamologue suisse intitulé "Devoir de vérité".

Article rédigé par
Avec France Bleu Normandie - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Tariq Ramadan au Palais de Justice de Paris, le 13 février 2020 (photo d'illustration). (THOMAS SAMSON / AFP)

Tariq Ramadan a été mis en examen à Rouen pour diffamation envers Henda Ayari, l'une des femmes qui l'accusent de viols, rapporte vendredi France Bleu Normandie. La plainte pour diffamation concerne une interview diffusée sur BFMTV et RMC en septembre 2019, ainsi que le livre publié par l'islamologue suisse à la même période, Devoir de vérité.

"Ma réputation est salie"

Lors de cette interview à BFMTV, Tariq Ramadan avait déclaré au sujet d'une autre plaignante : "On va avoir une deuxième Ayari. Une dame qui ne sait pas le lieu, qui ne sait pas la date et qui ne sait pas par qui elle s'est fait violer" ou encore "Madame Ayari, elle planifiait, elle est en train de me manipuler. Elle m’envoie 200 messages après coup..."

Henda Ayari a réagi à cette mise en examen au micro de France Bleu Normandie  : "Je me suis sentie soulagée et entendue. Cela signifie que l'on ne peut pas dire tout et n'importe quoi. Ma réputation est salie. Je vis entre parenthèses depuis ma prise de parole. Ce n'est qu'une étape et j'espère que les nombreuses autres plaintes suivront." Henda Ayari estime aussi qu'elle sera "satisfaite" le jour où "la justice prendra une décision sur ce que j'ai subi".

Tariq Ramadan est mis en examen pour les viols de quatre femmes, dont Henda Ayari. Il conteste les faits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.