Soupçons de conflits d'intérêts visant Éric Dupond-Moretti : des perquisitions ont débuté au ministère de la Justice

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Soupçons de conflits d'intérêts visant Éric Dupond-Moretti : des perquisitions ont débuté au ministère de la Justice
France 3
Article rédigé par
P. Mauger - France 3
France Télévisions

Une perquisition a eu lieu jeudi 1er juillet au ministère de la Justice dans le cadre d'une enquête visant Éric Dupond-Moretti. 

Une perquisition a débutée jeudi 1er juillet au ministère de la Justice, dans le cadre d'une enquête qui vise le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti. "Il s'agit d'une perquisition tout à fait exceptionnelle, menée depuis 9 heures ce matin par les gendarmes de la section de recherches de Paris, accompagnés de magistrats de la Cour de justice de la République", rapporte la journaliste Peggy Mauger, en direct du ministère de la Justice pour le 12/13 de France 3.

Soupçonné d'avoir usé de ses fonctions de ministre

Les enquêteurs sont à la recherche d'éléments "dans le cadre d'une enquête ouverte en janvier dernier pour conflits d'intérêts", précise la journaliste. Éric Dupond-Moretti est ainsi soupçonné "d'avoir usé de ses fonctions de ministre pour, peut-être, régler des comptes avec des personnes avec lesquelles il était en conflit, alors qu'il était avocat."

Ces personnes, qui sont des membres du parquet national financier qui enquêtaient sur Nicolas Sarkozy et Thierry Herzog dans l'affaire Paul Bismuth, dite "des écoutes", avaient alors fait saisir ses relevés téléphoniques. "Éric Dupond-Moretti avait à l'époque dénoncé des méthodes de 'barbouze'. En tant qu'avocat, il avait déposé plainte (...). Lorsqu'il a été nommé ministre, il a fait diligenté une enquête administrative contre ces mêmes membres du parquet national financier", conclut Peggy Mauger.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.