Cet article date de plus de sept ans.

Retour des deux jeunes djihadistes français : et maintenant?

Deux adolescents de 15 et 16 ans originaires de Toulouse, partis le 6 janvier faire le djihad en Syrie, ont été rattrapés en Turquie. L'un d'eux a regagné la France dimanche. L'autre, rejoint par son père, est rentré en France ce mardi matin. La radicalisation de jeunes français, un phénomène de plus en plus courant et inquiétant. Manuel Valls doit présenter dans les prochains jours une série de mesure pour  lutter contre ces départs.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Le plus important, c'est qu'ils reviennent estime Manuel
Valls. Le ministre de l'Intérieur a d'ailleurs précisé ce lundi que les deux adolescents avaient passé
quelques jours en Syrie, dans des conditions inconnues pour l'instant, mais qui
vont intéresser à la fois les autorités turques et les enquêteurs français. Les
autorités turques ont sans doute posé des questions au plus jeune des
deux lycéens, Hakim, 15 ans, avant son retour en France. Il a été rejoint par son père et c'est ensemble qu'ils ont pris un vol de Turkish Airlines à destination de Paris. Puis un autre vol vers Toulouse-Blagnac où ils étaient attendus ce mardi matin par la police. 

A LIRE AUSSI ►►► Les deux adolescents toulousains partis en Syrie récupérés

Quant aux policiers
français,  ils vont sans aucun doute
interroger rapidement Ayoub rentré lui
dimanche, également depuis la Turquie. Le ministre de l'Intérieur assure
qu'aujourd'hui une douzaine de mineurs seraient, soit en partance, soit déjà en
Syrie.

Au total, quelques centaines de Français ou résidents français se seraient enrôlés dans des groupes de combattants. Ils sont jeunes entre 18 et 28
ans. Il y a même parfois des familles
avec des enfants ajoute Manuel Valls. Depuis quelques mois, les signalements
sont de plus en nombreux et la radicalisation est très rapide et sommaire. Elle
se fait essentiellement par  Internet ou
l'entourage. Aujourd'hui, 80 personnes sont revenues de Syrie  et les
services de renseignement gardent un œil sur elles.

A LIRE AUSSI ►►► Dounia Bouzar et les dérives
sectaires de l'islam radical

A LIRE AUSSI ►►►Djihadistes français : la grande inquiétude du juge Trévidic

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.