Cet article date de plus de huit ans.

Règlement de comptes dans le milieu varois

Un homme de 59 ans a été abattu mercredi soir près de Toulon. Jean-Claude Régnier était un proche du milieu, et connu des services de police, notamment pour trafic de stupéfiants. Selon les enquêteurs, les tireurs ne lui ont laissé aucune chance.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (IDÉ)

Jean-Claude Régnier, 59 ans, a été abattu
mercredi soir à proximité de son domicile de Saint-Mandrier, dans le Var, non loin de Toulon. L'homme a été touché à la tête d'une balle de fusil de chasse de calibre 12, dont l'étui a été retrouvé à proximité du corps.

Ce proche du
milieu est le fils de "Loulou" Régnier, plus connu sous le nom du "Seigneur
des Sablettes
" ou de "l'avocat" , qui possédait une boite de nuit à Abidjan, et avait la main mise sur la prostitution et les machines
à sous de la Seyne-sur-Mer. En 1956, il avait été condamné à la réclusion à perpétuité pour le meurtre d'un proxénète, avant d'être finalement acquitté lors d'un second jugement en appel.

Il est décédé de mort naturelle en 2003 à l'âge de 80 ans, mais son autre fils Michel, trafiquant international d'héroïne et frère de Jean-Claude, avait été abattu en
septembre 96 au volant de sa voiture à Solliès-Pont, toujours près de Toulon. 

Michel
Régnier avait comparu avec son père pour trafic de stupéfiants : un
procès au terme duquel les deux hommes avaient été acquittés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.