Cet article date de plus de cinq ans.

Rapport annuel de la Cour des comptes : un inventaire à la Prévert

La Cour des comptes rend ce mercredi son rapport annuel. Dans le viseur des magistrats cette année, la Poste mais aussi l'organisation des transports ferroviaires en Ile-de-France. Mais on trouve aussi dans le document, une série de dépenses diverses, plus ou moins utiles. En tout cas dont la pertinence est pointée du doigt par la Cour.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La piste de ski en intérieur d'Amnéville dans le collimateur de la Cour des Comptes © maxPPP)

Le rapport de la Cour des comptes, c'est un peu comme un inventaire à la Prévert. On y trouve presque de tout. On y apprend entre autres, que dans les théâtres nationaux, les changements d'équipes de direction ont un prix : indemnités des partants,  embauche de nouveaux collaborateurs, changement des logos. La Cour calcule que certaines passations de pouvoir ont coûté plus de 100.000 euros.

Les magistrats ont aussi passé au peigne fin la gestion de l'institut français du cheval. Créé en 2010,  il est depuis en déficit chronique, 29 millions sur 5 ans malgré 50 millions d'euros de subventions annuelles. Un poids financier démesuré aux yeux des  magistrats qui estime que l'organisme n'a pas de feuille de route financière et qu'aucun des objectifs fixés n'a  été atteint.

Dans les centaines de pages de ce rapport, on trouve aussi  la piste de ski en intérieur, construite à Amnéville en 2005. Même si elle est unique en France, elle n'attire pas vraiment les foules malgré les 20 millions d'euros de travaux réalisés. La Cour ne fait d'ailleurs qu'une seule recommandation à la commune : cesser l'exploitation de cette piste de ski dans les plus brefs délais. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.