VIDEO. Procès Xynthia : "Je suis le bouc émissaire", estime l'ex-maire de La Faute-sur-Mer

Le tribunal correctionnel a condamné à quatre ans de prison ferme René Marratier pour "homicides involontaires".

Voir la vidéo
A.GUILLE-EPEE, P. LE BAUD, D. VERDEILHAN / FRANE 2

Le verdict est tombé dans ce procès très attendu. L'ancien maire de La Faute-sur-Mer (Vendée), René Marratier, a été condamné à quatre ans de prison ferme, vendredi 12 décembre. L'ex-élu a annoncé son intention de faire appel dans la foulée. La justice estime qu'il a intentionnellement occulté les risques d'inondation dans sa commune, où 29 personnes ont trouvé la mort lors du passage de la tempête Xynthia, en 2010.

Françoise Babin, ex-adjointe à l'urbanisme, a été, elle, condamnée à deux ans de prison par le tribunal des Sables-d'Olonne. Son fils, Philippe Babin, a été quant à lui condamné à 18 mois de prison ferme pour ne pas avoir assuré la surveillance de la digue, submergée le soir de la tempête. 

"Un procès en sorcellerie"

"Une décision déraisonnable". C'est ainsi que Me Didier Seban, l'un des avocats de René Marratier, a qualifié la condamnation de l'ancien maire, qui va au-delà des réquisitions du parquet. 

"C'est un procès en sorcellerie qui est fait, qui ne correspond pas à la réalité des faits et à ce qui a été démontré par la défense à l'audience à tous points de vue. Nous interjetons immédiatement appel", a ajouté l'avocat. "Très atterré" par sa condamnation "injuste", René Marratier a dit être "le lampiste, bouc émissaire de la situation".

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien maire de La Faute-sur-Mer (Vendée) René Marratier et son ancienne adjointe Françoise Babin, aux Sables-d\'Olonne, le 12 décembre 2014.
L'ancien maire de La Faute-sur-Mer (Vendée) René Marratier et son ancienne adjointe Françoise Babin, aux Sables-d'Olonne, le 12 décembre 2014. (GEORGES GOBET / AFP)