Procès des attentats de janvier 2015 : un témoignage capital sur l'attaque de l'Hyper Cacher

Vendredi 4 septembre, au cours du procès sur les attentats de janvier 2015, deux nouveaux éléments ont été versés au débat. Une Française rentrée de Syrie a affirmé que son ex-mari a commandité l'attaque de l'Hyper Cacher.

franceinfo

Un nouvel élément versé aux débats dans le procès sur les attentats de janvier 2015. Sonia M. a affirmé que son ex-mari, Abdelnasser Benyoucef, alias "Abou Montana", a commandité l'attaque de l'Hyper Cacher, porte de Vincennes (Paris). Revenue de Syrie il y a huit mois, Sonia M. assure aux enquêteurs qu'il a demandé à Amedy Coulibaly de passer à l'acte. "Il m'a dit qu'il avait trouvé la personne qui avait commis l'attentat de l'Hyper Cacher, il en vantait les mérites et disait qu'il était sincère envers Dieu", a-t-elle indiqué, dans des procès-verbaux que France Télévisions a pu consulter.

"Il s'occupait des attentats à l'étranger"

"Abou Montana" est soupçonné d'être le donneur d'ordres des attentats contre deux églises à Villejuif (Val-de-Marne), déjoués en 2015. Son rôle au sein de l'organisation Etat islamique était bien défini, selon Sonia M. "Il était émir des opération extérieures (...) Il s'occupait des attentats à l'étranger". Sonia M. a été mise en examen et écrouée. À la fin du mois d'octobre, elle sera auditionnée au cours du procès. Son ex-mari serait mort en 2016 en Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le magasin Hyper Cacher, à Vincennes (Val-de-Marne), près de Paris, où a eu lieu un attentat en janvier 2015.
Le magasin Hyper Cacher, à Vincennes (Val-de-Marne), près de Paris, où a eu lieu un attentat en janvier 2015. (MICHAEL BUNEL / NURPHOTO / AFP)