Cet article date de plus de huit ans.

Procès Cottrez : "Il faut que l'accusée retourne en prison" (avocat général)

Aux assises du Nord, l'avocat général a demandé mercredi la condamnation à 18 ans de réclusion criminelle de Dominique Cottrez, accusée d'avoir tué à la naissance huit de ses enfants.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Dominique Cottrez devrait être fixée sur son sort jeudi © MaxPPP)

Dominique Cottrez est jugée devant les assises du Nord depuis le 25 juin pour huit infanticides. Tout en reconnaissant des circonstances atténuantes à cette mère de famille, l'avocat général a estimé que "l'extrême souffrance" de cette mère de famille "ne peut absolument pas être une excuse" . Le rebondissement lié à un mensonge de l'accusée semble avoir pesé sur les réquisitions de 18 ans de réclusion criminelle. Le verdict devrait être annoncé jeudi. 

A LIRE AUSSI ►►►Procès Cottrez : l'accusée avoue ne jamais avoir été violée par son père

Dans son réquisitoire, l’avocat général, Eric Vaillant, a demandé une sanction "équilibrée, suffisamment sévère et empreinte d'humanité" à l’encontre de Dominique Cottrez. Elle a avoué avoir étouffé à leur naissance huit de ses enfants après avoir caché ses grossesses à ses proches.

L’inceste avait d'abord été privilégié pour tenter d’approcher l'inexplicable. L'accusée avait déclaré aux enquêteurs avoir été abusée par son père à l'adolescence. Cette explication n’a pas tenu pendant le procès. Dominique Cottrez a reconnu avoir menti. "L'explication d’inceste nous rassurait, mais nous endormait aussi ", a remarqué le procureur de la République de Douai lors de ses réquisitions.

Fait inhabituel, le procureur, Eric Vaillant, a tenu à expliquer le sens de ses réquisitions. "Certains me trouveront sévère, d'autres trouveront que je ne le suis pas assez (...) J'ai essayé de tenir compte de l'horreur de ces assassinats et des troubles psychiques dont souffre Madame Cottrez" a déclaré l'avocat général. 

"Il faut que Madame Cottrez reparte en prison, qu'elle comprenne l'horreur absolue des crimes qu'elle a commis"

"Il faut une réponse ferme et mesurée" : Eric Vaillant, avocat général au procès Cottrez et procureur de Douai

Pour les faits qui lui sont reprochés, l'accusée risque la réclusion criminelle à perpétuité. Le réquistoire ne va pas aussi loin, mais la peine demandée est lourde. Dominique Cottrez semble sous le choc.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.