Politique : le maintien en fonction d'Alexis Kholer et d'Éric Dupond-Moretti suscite l'incompréhension

Publié Mis à jour
Politique : le maintien en fonction d'Alexis Kholer et d'Éric Dupond-Moretti suscite l'incompréhension
France 3
Article rédigé par
B. Gelot, T. Curtet, F. Fontaine, site : pure politique - France 3
France Télévisions

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, et le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kholer, sont mis en cause par la justice, pourtant aucun des deux hommes n'a démissionné.

Mardi 4 octobre, au lendemain de sa mise en examen, le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti est de retour sur le terrain et affirme que sa démission "n'est pas à l'ordre du jour". Pour Marine Le Pen, la présidente du groupe RN à l'Assemblée nationale, cette suspicion qui pèse sur le garde des Sceaux ne lui permet pas de rester à son poste. De son côté, Alexis Kholer, secrétaire général de l'Élysée depuis 2017, est mis en examen pour prise illégale d'intérêts et est également toujours en poste. 

La position du président de la République surprend

Les oppositions de droite et de gauche ne comprennent pas le soutien d'Emmanuel Macron. "Je me souviens d'un temps où le chef de l'État actuel disait qu'un ministre ou un collaborateur mis en examen devait démissionner", affirme Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste. Durant le premier quinquennat, François Bayrou, Richard Ferrand ou Laure Flessel avaient démissionné. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.