Plainte d'un huissier : la garde à vue de Dieudonné est levée

L'humoriste controversé et sa compagne Noémie Montagne sont soupconnés d'avoir molesté un huissier venu lundi à leur domicile, en Eure-et-Loir. Le plaignant dit avoir été "molesté", l'avocat de Dieudonné parle, lui, d'une intrusion sur la propriété. Et le couple annonce à son tour un dépôt de plainte. Placé en garde à vue mardi soir, Dieudonné est ressorti de la gendarmerie de Dreux mercredi peu avant 20h30 après une interruption mercredi matin. 

(Alice Serrano Radio France)

Dieudonné et sa compagne ont été entendus dans la nuit de
mardi à mercredi par les gendarmes d'Anet, en Eure-et Loir, à proximité du Mesnil-Simon,
une commune d'à peine 500 habitants où réside le couple. L'audition a suivi la
plainte pour violence déposée par un huissier
, qui s'est rendu à leur adresse lundi soir, selon l'avocat de Dieudonné.

Plusieurs huissiers sont venus pour donner en main propre cinq commandements de payer à Dieudonné. Des commandements relatifs aux amendes que n'a toujours pas payé l'humoriste controversé. L'un des huissiers affirme avoir été "molesté " et il dit avoir été témoin d'un tir de flashball.

Le domicile perquisitionné

Le récit du couple est différent et, selon leur avocat, Dieudonné et sa compagne ont aussi porté plainte pour "intrusion
de domicile". Ils affirment que plusieurs huissiers auraient tenté de rentrer en
force dans leur propriété, en "passant par-dessus la palissade " d'où
une réaction de Noémie Montagne et de son service de sécurité pour les éloigner.

L'huissier plaignant dans ce nouvel épisode judiciaire autour de Dieudonné ayant
mentionné "un tir", deux perquisitions ont été menées au domicile du couple mardi au Mesnil-Simon. Selon le procureur, des projectiles en caoutchouc ont été retrouvés par les enquêteurs.

Garde à vue terminée mercredi

Après la plainte de l'huissier, Dieudonné a été placé en garde à vue mardi soir. D'abord à la gendarmerie d'Anet. Cette garde à vue a été interrompue mercredi matin avant de reprendre à 11h00 dans les locaux de la brigade de recherche de Dreux. Une garde à vue demandée par l'avocat de Dieudonné pour pouvoir avoir accès au dossier qui s'est achevée mercredi à 20h25. De son côté, la compagne du polémiste a été
entendue par les gendarmes sans être placée en garde à vue. 

Durant quatre heures, mercredi, le couple a été confronté à l'huissier. Le but de cette confrontation était de savoir si Dieudonné était présent au moment des faits – ce qu'affirme l'huissier mais ce que nie le polémiste.  

Une garde à vue que dénonce l'avocat de Dieudonné qui explique que ni lui, ni sa compagne ni ses proches n'ont tiré avec le flashball. "Ce
dont on rend compte à travers cette garde à vue, c'est qu'il n'y a plus de limites concernant
Dieudonné"
, a expliqué Sanjay
Mirabeau, l'avocat de Dieudonné. Selon lui, son client est victime d'un acharnement :

"On
utilise tous les moyens possibles pour l'empêcher de monter sur scène"

Un nouvel épisode judiciaire

Plusieurs dossiers visent le polémiste qui se déclare insolvable, notamment l'enquête préliminaire
ouverte à Paris mi-janvier sur ses appels aux dons lancés sur internet, pour régler l'ardoise
de ses amendes. La justice s'intéresse aussi à ses comptes bancaires pour en vérifier les mouvements. Selon les informations exclusives de France Info, ces volets
financiers
sont à présent centralisés à Paris.