Pas-de-Calais : une condamnée place son bracelet électronique autour du cou de son chat

Elle venait de se voir infliger une peine de prison, qu'elle avait obtenu de purger à domicile.

Un bracelet électronique à Nantes (Loire-Atlantique), le 11 octobre 2013. (Photo d\'illustration)
Un bracelet électronique à Nantes (Loire-Atlantique), le 11 octobre 2013. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Aux yeux de la loi, c'est une tentative d'évasion. Une femme condamnée à porter un bracelet électronique a une nouvelle fois été jugée, mardi 18 décembre, pour avoir retiré ce dernier, raconte le journal Nord LittoralLe bracelet avait même fini autour du cou de son chat.

Originaire de Calais, cette femme avait été condamnée le 12 décembre à une peine de prison pour conduite sans permis en état de récidive, une peine qu'elle purgeait chez elle avec un bracelet électronique.

Sur son chat "pour rigoler"

Mais dès le lendemain de sa condamnation, une photo la montrait sans son bracelet, placé autour du cou de son animal de compagnie. "En théorie, le chat n'était pas condamné à le porter...", a ironisé la présidente du tribunal.

Envoyés à son domicile à la suite de cette photo, des policiers ont découvert que la condamnée n'avait pas fui son domicile, mais le bracelet se trouvait sur sa table de chevet.

Aux policiers, la prévenue a expliqué avoir mis son bracelet sur son chat "pour rigoler", et l'avoir enlevé car il était mal serré.

Elle a été placée en détention. Selon Nord Littoral, l'affaire sera jugée le 9 janvier. En cas de non-respect des conditions de port du bracelet électronique, le condamné risque un retour en prison pouvant s'accompagner de poursuites pour évasion, explique le ministère de la Justice.