Cet article date de plus de huit ans.

Loïk Le Floch-Prigent, l'ex-PDG d'Elf, arrêté à Abidjan puis extradé au Togo

Loïk Le Floch-Prigent a passé une partie de la matinée de samedi dans un poste de police d'Abidjan, en Côte d'Ivoire. Avant d'être emmené à Lomé dans la soirée. Un "enlèvement", dit son avocat. Le Togo a délivré un mandat d'arrêt international à son encontre pour une affaire d'escroquerie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Reuters)

Il était visé par un mandat d'arrêt international, délivré par le Togo, depuis 2011 : Loïk Le Floch-Prigent, l'ancien PDG d'Elf, a été arrêté samedi matin à Abidjan, alors qu'il se trouvait dans un avion. La police ivoirienne l'a entendu, comme témoin, une bonne partie de la journée, avant de l'extrader. Il est arrivé à Lomé dans la soirée, et transféré dans les locaux de la police nationale.

Son avocat, Me Patrick Klugman, parle d'un "enlèvement" et pas d'une extradition. "Mon client a été arrêté et remis aux autorités togolaises sans l'intervention d'aucune autorité judiciaire" , explique-t-il.

Sur le fond de l'affaore, il s'agit d'une "affaire togolaise, à laquelle il se sent parfaitement étranger et qui, ces derniers jours, a pris un caractère éminemment politique" . Et d'avertir : "nous sommes très inquiets de son état de santé car il doit subir une intervention médicale importante à Paris la semaine prochaine."

Un vaste réseau d'escroquerie

Que lui reproche-t-on ? D'être le conseiller personnel d'un ancien ministre togolais de l'Administration territoriale, Pascal Bodjona, inculpé le 12 septembre d'escroquerie. Un homme d'affaires émirati, Abbas El Youssef, l'a accusé d'avoir organisé un réseau pour lui soutirer 48 millions de dollars - la fortune du défunt président ivoirien Robert Gueï soi-disant bloquée sur un compte bancaire togolais... 

Une source judiciaire togolaise détaille : "selon Abbas El Youssef, M. Le Floch-Prigent était le conseiller personnel de Pascal Bodjona, et serait le chef d'orchestre dans cette affaire d'escroquerie" .

Après avoir été à la tête des plus grandes entreprises françaises, et d'Elf notamment entre 1989 et 1993, Loïk Le Floch-Progent a été condamné en 2003 à cinq ans de prison. Agé de 69 ans, il est aujourd'hui consultant dans le pétrole.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.