Loi sur le voile intégral : plus de 1 600 verbalisations en six ans

Cette loi, qui "interdit la dissimulation du visage dans l'espace public", a été promulguée par Nicolas Sarkozy en 2010.

Une femme portant la burqa à Toulouse (Haute-Garonne), le 9 décembre 2015.
Une femme portant la burqa à Toulouse (Haute-Garonne), le 9 décembre 2015. (MAXPPP)

Plus de 1 600 verbalisations ont été effectuées depuis la mise en application de la loi interdisant le voile intégral, qui fête ses six ans mardi 11 octobre. "Entre avril 2011 et le 31 mars 2016, les services de police ont procédé à 1 726 contrôles qui ont donné lieu à 1 644 verbalisations et 82 avertissements", a dit le porte-parole de la place Beauvau, Pierre-Henry Brandet, interrogé par l'AFP.

Le port du niqab et de la burqa puni d'une amende de 150 euros

Cette loi "interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public" a été promulguée par Nicolas Sarkozy, alors président de la République, en octobre 2010. Elle punit d'une amende allant jusqu'à 150 euros le port du niqab, un voile intégral qui ne laisse apparaître que les yeux, ou de la burqa, qui les cache derrière un tissu à mailles.

L'interdiction n'est entrée en vigueur que six mois plus tard, pour "mettre l'accent sur la prévention" auprès d'une population concernée estimée à environ 2 000 femmes, selon le ministère de l'Intérieur. Depuis, les verbalisations ont été établies par les forces de l'ordre selon un rythme plus ou moins soutenu. Il y a ainsi eu 392 verbalisations en 2013, 397 en 2014 et 278 en 2015, a précisé Pierre-Henry Brandet.